169 Nombre de vue

Essai sur la généalogie des enchaînements codifiés dans les arts martiaux traditionnels.
Dans le cadre du festival de l’apprendre qui a lieu du 22 au 28 janvier 2024, venez découvrir à LabBoîte, l’atelier « création d’un art martial traditionnel moderne ». Où nous allons nous intéresser à la création et à la transmission des arts martiaux à travers les époques à travers un essai sur la généalogie des enchaînements codifiés dans les arts martiaux traditionnels.

Dans une démarche d’apprentissage par problème, nous co-construirons notre propre enchaînement dit du Hézi Kuen Kung Fu (qui veut dire le kung-fu de la boîte 😄 ) pour se demander si pratique de routines (formes, katas, …) peut aider dans la compréhension des intentions martiales et comment se fait la transmission des arts martiaux en général ?
Nous débattrons ensuite de la pratique des arts martiaux traditionnels à l’époque du MMA et de l’IA.

Le 27 janvier 2024 à LabBoite – nombre de place limité

La tradition est définie comme l’ensemble des connaissances, des pratiques, des légendes, des faits, des usages etc. qui sont transmis de générations en génération, le plus souvent de manière orale (source 1, 2). Cela peut également inclure une manière d’agir et de penser qui est transmise depuis des générations à l’intérieur d’un groupe. Toutefois il n’existe pas trop de durée minimale pour parler d’une transmission traditionnelle d’un art. Il est important de noter que la tradition n’est pas seulement une question de temps, mais aussi de manière dont les connaissances et les compétences sont transmises et valorisées au sein d’une communauté.
J’ai eu l’opportunité d’expérimenter divers arts martiaux traditionnels, y compris le karaté shotokan, souvent appelé karaté traditionnel. Il était fascinant d’observer l’évolution des formes entre deux générations et de réaliser que c’était en fait une forme de karaté très contemporaine. Une situation similaire existe dans de nombreux arts martiaux, ce qui soulève la question : qu’est-ce qui incite à ces changements ? Est-ce que ces modifications entravent la possibilité de parler de transmission traditionnelle ?

Est-ce que la réponse ne se trouve-t-elle pas dans le concept de l’alignement pédagogique. Cela assure la cohérence d’un cours, car il vise l’adéquation entre les objectif visés, les activités proposées et les évaluations choisies (source). L’alignement pédagogique aide à prendre des décisions pédagogiques centrées sur les objectifs d’apprentissages et facilite à la fois l’accompagnement par l’enseignant.e, et le cheminement de l’étudiant.e.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation*

fr_FRFrench