707 Nombre de vue

Les activités proposées aux enfants ont pour but le développement et le dépassement de soi, mais parfois on les encourage à surtout dépasser les autres. Mais qu’est-ce qu’ils deviennent ceux qui ne dépassent personne…
Les parents inscrivent des enfants dans des clubs sportifs, des associations… afin que les progénitures s’occupent et fassent du sport. On pense qu’une voire même deux activités c’est très bien pour les enfants. C’est pas moi qui dira le contraire. Toutefois, les structures d’accueil par l’offre de services ont besoin de la publicité, ont le besoin d’avoir des adhérant, des inscrits qui vont payer des cotisations.

Sans réaliser des études sociologiques, on observe dans les activités sportives qu’on va mettre en avant les succès et donc les enfants qui réalisent des performances. Attention, je ne cherche pas à critiquer ceux qui procèdent ainsi. En effet, « se mettre » en avant peut également répondre à un besoin d’un enfant. Il serait également cruel de vouloir avoir des groupes homogènes, des enfants avec le même niveau, qui progressent à la même vitesse. Disons que cela n’est pas réaliste.

Mais tous les enfants ont le droit aux mêmes traitements, les mêmes explications et le même suivi de la part des coachs, enseignants et entraineurs.

Il est possible de parler des enfants invisibles, ceux qui garantissent, par les cotisations payées par les parents, le bon fonctionnement continu des structures. Toutefois, ces enfants dont pour certain le temps n’est pas encore venu et parfois ne viendra jamais (ils ne seront pas tous des sportifs de haut niveau et ce n’est pas bien grave), n’attirent pas l’attention par les résultats ou les performances réalisés pendants des entrainements et des compétitions. Ces enfants, malgré l’intérêt porté à une activité peuvent se retrouvés mis à l’écart car les performances ne correspondent pas aux objectifs ou bien car il y a des enfants meilleurs!!

Aujourd’hui nous avons accès à une très grande quantité d’activités et nos centres d’intérêt peuvent varier dans le temps. Nous sommes tous un peu différents et nous n’attendons pas les mêmes choses des activités pratiqués. Certains recherchent des médailles, d’autres des applaudissements, d’autres une reconnaissance mais encore d’autres à prendre du plaisir dans ce qu’ils font.

On pose parfois cette question est-ce qu’un enfant peut faire du foot, tennis, hockey, judo ou du kung fu? Alors avant tout, il faut bien comprendre qu’excepté certaines activités qui nécessitent réellement certaines prédispositions, tout enfant peut pratiquer tous les sports et tout enfant est bon! Le kung fu peut également être pratiqué par les enfants, car il s’agit d’une activité pouvant être pratiquée à tout âge. Le sport mène au dépassement de ses propres limites, entrainement après entrainement un enfant accroît ses capacités. Cela doit lui permettrait d’être un sportif et bien dans ses basquettes. Et nous devons pas oublier, comme on le dit, seul un petit pourcent deviendra sportif de haut niveau!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Évaluation*

fr_FRFrench